Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation au Luxembourg
Annonce18 février 2022Représentation au Luxembourg

Centre mondial de transfert de technologie pour les vaccins à ARNm

Participation of Ursula von der Leyen, President of the European Commission, in the 6th European Union/Africa Union Summit 

Merci beaucoup.

En effet, je pense qu'il s'agit là d'un symbole pour le nouveau partenariat dans lequel nous nous sommes engagés. Et nous avons, en effet, beaucoup parlé de la production de vaccins à ARNm en Afrique. Je pense toutefois que cela va bien au-delà. C'est une technologie ARNm conçue en Afrique, pilotée par l'Afrique et détenue par l'Afrique, avec le soutien de Team Europe. En effet, nous sommes si profondément convaincus du potentiel que vous, cher Cyril, venez de décrire, que, dès le tout premier jour, nous avons soutenu cette initiative sans la moindre hésitation, et avons fait équipe avec vous et l'OMS pour mettre en place ce centre de transfert de technologie. Je pense que l'accent doit être mis sur l'expression «transfert de technologie».

Avec l'Allemagne, la France et la Belgique, la Commission investit 40 millions d'euros dans ce projet parce que nous sommes profondément convaincus que c'est la bonne manière de procéder. Je considère en effet que cette initiative marque un grand pas en avant non seulement dans la lutte contre la pandémie, mais aussi en faveur de la souveraineté stratégique de l'Afrique en matière de vaccins. Nous connaissons tous la situation actuelle. Aujourd'hui, sur l'ensemble des vaccins administrés en Afrique, 1 % est produit sur le continent — sur la totalité des vaccins. L'objectif est à juste titre qu'à l'horizon 2040, 60 % des vaccins administrés en Afrique soient produits en Afrique. C'est la condition préalable.

Je pense aussi, cher Cyril, qu'il est important, comme vous l'avez dit, que nous limitions, grâce à ce transfert de technologie, la rentabilité des titulaires des droits de propriété intellectuelle, c'est-à-dire des entreprises – c'est la critique que vous avez formulée –, tout en protégeant un bien très précieux. Il s'agit de la propriété intellectuelle, ce que les scientifiques ont élaboré. Je pense à ce sujet que nous pouvons trouver une passerelle.

L'objectif est vraiment de faire en sorte la technologie soit transférée, décortiquée et exposée dans toute son ampleur. Nous estimons pour cela que l'octroi obligatoire de licences, avec des bénéfices limités et considérablement réduits, pourrait constituer une passerelle. Je constate aussi qu'au centre de transfert de technologie, en ce moment, nous n'y sommes pas encore parce que, comme je l'ai très bien entendu, Dr Tedros, mon ami, vous avez parlé d'«informations accessibles au public». Ce n'est pas suffisant. Il doit s'agit d'informations détaillées sur la technologie. Nous partageons donc un même objectif. Je pense que nous sommes en mesure de créer le cadre réglementaire nécessaire pour que la souveraineté stratégique de l'Afrique en matière de vaccins devienne réalité.

Un deuxième aspect remarquable concernant ce modèle en étoile est qu'il n'est pas seulement axé sur la science mais aussi, et dans une large mesure, sur les compétences et des emplois de qualité. Et en effet, comme il a été indiqué, il concerne l'environnement réglementaire pour l'ensemble de l'Afrique, que l'Union africaine, par exemple, est en train de mettre en place avec l'Agence africaine du médicament et le Centre africain pour le contrôle et la prévention des maladies. Vous voyez la complexité du projet. Vous avez conscience de la nature révolutionnaire de cette initiative, une approche totalement nouvelle vers une logique dans laquelle la souveraineté de la science est établie et protégée, tandis que l'Afrique a pleinement accès et est entièrement propriétaire — c'est si important — de la technologie et, par la suite, des biens qui en sont le résultat. Un tout grand merci pour cela. C'est un exemple parfait de ce que nous pouvons faire lorsque nous unissons nos forces.

Merci.

Détails

Date de publication
18 février 2022
Auteur
Représentation au Luxembourg