Skip to main content
Logo vun der Europäescher Kommissioun
Représentation au Luxembourg
Presseartikel27 Februar 2022Representation in Luxembourg

Déclaration de la présidente von der Leyen sur de nouvelles mesures visant à répondre à l'invasion de l'Ukraine par la Russie

Press statement by Ursula von der Leyen, President of the European Commission, and Josep Borrell Fontelles, Vice-President of the European Commission, on further measures to react to Russia’s invasion of Ukraine

Alors que la guerre fait rage en Ukraine et que les Ukrainiens se battent courageusement pour défendre leur pays, l'Union européenne renforce une fois de plus son soutien à l'Ukraine et les sanctions contre l'agresseur, à savoir la Russie de Poutine.

Pour la toute première fois, l'Union européenne s'apprête à financer l'achat et la livraison d'armes et autres équipements à destination d'un pays faisant l'objet d'une attaque.

C'est un moment charnière pour notre Union.

Le HRVP Borrell vous soumettra la proposition dans une poignée de minutes.

Parallèlement, nous renforçons une fois de plus nos sanctions contre le Kremlin et son sous-fifre, la Biélorussie.

Premièrement, nous interdisons aux Russes l'espace aérien de l'UE.

Nous proposons d'interdire l'ensemble des aéronefs appartenant à des Russes, immatriculés en Russie ou contrôlés par celle-ci.

Ces aéronefs ne pourront plus atterrir sur le territoire de l'UE, ni décoller depuis celui-ci, ni le survoler.

Cette disposition s'applique à n'importe quel avion détenu, affrété ou contrôlé, de quelque manière que ce soit, par une personne physique ou morale russe.

Aussi aimerais-je être très claire.

Notre espace aérien sera fermé à tout avion russe – et cela englobe les jets privés appartenant à des oligarques.

Deuxièmement, dans le cadre d'une autre mesure inédite, nous allons interdire à la machine médiatique du Kremlin toute diffusion dans l'UE.

Les médias Russia Today et Sputnik, détenus par l'État russe, ainsi que leurs filiales ne seront plus en mesure de répandre leurs mensonges pour justifier la guerre de Poutine et semer la zizanie dans notre Union.

Nous nous employons dès lors à mettre au point des outils destinés à bannir de l'Europe leurs campagnes de désinformation toxiques et nuisibles.

Troisièmement, nous allons cibler l'autre agresseur dans cette guerre, à savoir le régime de Loukachenko.

Ce régime est complice de cette attaque d'une rare violence perpétrée contre l'Ukraine.

C'est pourquoi nous frapperons le régime de Loukachenko au moyen d'un nouveau train de sanctions.

Nous introduirons des mesures restrictives à l'encontre des secteurs les plus importants du pays.

Cela aura pour effet de mettre un terme à leurs exportations de toutes sortes de produits, allant des combustibles minéraux au tabac, en passant par le bois et les produits du bois, le ciment, le fer et l'acier.

Nous allons également étendre à la Biélorussie les restrictions à l'exportation que nous avons introduites sur les biens à double usage pour la Russie.

Cela permettra également d'éviter tout risque de contournement des mesures que nous avons prises contre la Russie.

Qui plus est, nous allons sanctionner les Biélorusses qui contribuent à l'effort de guerre russe.

Toutes ces mesures viennent s'inscrire en complément du train de mesures ambitieux et approuvé par nos partenaires que je vous ai présenté hier.

Dans le cadre de ce train de mesures, d'importantes banques russes vont se voir exclues du système SWIFT.

Nous interdirons aussi les transactions de la Banque centrale russe et gèlerons tous ses avoirs, afin de l'empêcher de financer la guerre de Poutine.

Nous allons, en outre, cibler les avoirs des oligarques russes.

Nous continuons à travailler en étroite concertation avec nos partenaires du monde entier.

Et nous restons en contact étroit avec nos amis ukrainiens. L'aptitude du président Zelensky à diriger le pays et sa bravoure sont exceptionnelles et impressionnantes, comme l'est la résilience du peuple ukrainien.

Elles sont pour nous tous un exemple à suivre.

Nous accueillons à bras ouverts les Ukrainiens qui sont contraints de fuir les bombardements de Poutine et je suis fière de l'accueil chaleureux que les Européens leur ont déjà réservé.

Nous mobilisons toutes nos énergies et chaque euro pour aider nos États membres d'Europe orientale à accueillir ces réfugiés et à prendre soin d'eux.

Nous le ferons de la manière la plus solidaire possible.

Ce faisant, j'invite le HR/VP Borrell à fournir de plus amples informations.

Detailer

Verëffentlechungsdatum
27 Februar 2022
Auteur
Representation in Luxembourg