Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation au Luxembourg
Article d’actualité30 novembre 2022Représentation au Luxembourg

La Commission signe un nouveau contrat de services de lancement de satellites Copernicus avec Arianespace afin de renforcer l'autonomie et la fiabilité de son accès à l'espace

Hier, l'UE a franchi une nouvelle étape importante vers la réalisation des objectifs de son programme spatial 2021-2027 en signant un nouveau contrat de services de lancement de satellites Sentinel Copernicus avec la société Arianespace.

Knowledge Centre on Earth Observation

Hier, l'UE a franchi une nouvelle étape importante vers la réalisation des objectifs de son programme spatial 2021-2027 en signant un nouveau contrat de services de lancement de satellites Sentinel Copernicus avec la société Arianespace. Entre 2023 et 2026, Arianespace réalisera six lancements Vega-C pour Copernicus, le programme d'observation de la Terre de l'Union européenne. La signature de ce contrat marque une étape majeure dans les efforts de l'UE visant à devenir un client stratégique pour l'achat de services de lancement européens, à renforcer sa souveraineté technologique et à s'assurer un accès autonome, fiable et rentable à l'espace.

Les services et les données d'observation de la Terre fournis par Copernicus sont essentiels dans la vie quotidienne des citoyens européens. L'UE dispose déjà d'une constellation de sept satellites Sentinel Copernicus opérationnels (Sentinel-1A, Sentinel-2A et 2B, Sentinel-3A et 3B, Sentinel-5P, Sentinel-6A). Ces satellites contribuent à la fourniture de données et de services précieux pour un large éventail d'applications quotidiennes, qui vont de l'agriculture à la réaction aux crises en passant par la lutte contre le changement climatique, pour n'en citer que quelques-unes.

Le contrat signé avec Arianespace couvrira les besoins en matière de services de lancement avec Vega-C pour les cinq prochaines années. Il garantira le renouvellement de la constellation Copernicus (Sentinel-1C, Sentinel-1D, Sentinel-2C, Sentinel-3C) et la mise en orbite de nouvelles capacités d'observation (satellites Sentinel CO2M-A et CO2M-B). Tous les lancements devraient avoir lieu depuis le centre spatial de Kourou, en Guyane française.

Ce contrat ne comprend pas de services de lancement pour les futurs satellites Galileo, lesquels font actuellement l'objet de négociations.

Parallèlement, la Commission intensifiera ses efforts pour accélérer la disponibilité de nouveaux systèmes de lancement dans l'UE afin d'accroître la compétitivité, la flexibilité et la réactivité, notamment grâce à l'initiative «ticket de vol» qui devrait être opérationnelle en 2023. L'UE jouera le rôle de client stratégique pour l'achat de services de lancement répondant à ses besoins institutionnels, notamment son programme de démonstration et de validation en orbite.

Pour en savoir plus

Vega-C: Vega-C est une version améliorée et plus puissante du lanceur Vega (qui a mis en orbite Sentinel-2A et Sentinel-2B, respectivement, le 22 juin 2015 et le 7 mars 2017).Vega-C est un lanceur mono-corps, de 35 mètres de hauteur et d'une masse de 210 tonnes au décollage. Il est capable de placer jusqu'à 2 300 kilogrammes sur une orbite polaire de référence de 700 kilomètres. L'Agence spatiale européenne est propriétaire du programme Vega et travaille avec Avio, maître d'œuvre principal et autorité de conception. Arianespace est la société chargée de l'exploitation commerciale.

La constellation européenne de sept satellites Sentinel Copernicus opérationnels est composée de Sentinel-1A, Sentinel-2A et 2B, Sentinel-3A et 3B, Sentinel-5P et Sentinel-6A:

Copernicus Sentinel-1: Sentinel-1 fournit des images radar par tous les temps, de jour et de nuit, pour les services terrestres et océaniques concernant la surveillance de la glace de mer, la surveillance de l'environnement marin, la détection des navires, le contrôle des risques de mouvement de la surface terrestre, la cartographie des forêts, de l'eau et du sol, l'aide humanitaire et la gestion des crises.

Copernicus Sentinel-2: Sentinel-2 fournit des images optiques de haute résolution pour les services terrestres. Il fournit, par exemple, des images de la végétation, de la couverture des sols et des eaux, des voies navigables intérieures et des zones côtières. Sentinel-2 fournit également des informations destinées aux services d'urgence. 

Copernicus Sentinel-3: Sentinel-3 fournit des données optiques, radar et altimétriques très précises pour les services maritimes et terrestres. Il mesure des variables telles que la topographie de la surface des mers, la température à la surface des mers et des terres, la couleur des océans et des terres, avec un haut niveau de précision et de fiabilité.  

Copernicus Sentinel-5P: Sentinelle-5 Precursor est une mission satellite lancée en 2017 dont l'objectif est de fournir des données de surveillance de l'atmosphère jusqu'à ce que Sentinel-4 et Sentinel-5, les missions atmosphériques de Copernicus en cours de développement, soient lancées et deviennent opérationnelles.

Copernicus Sentinel-6: Sentinel-6 fournit des mesures de haute précision sur l'altitude de la surface des océans, principalement pour des missions d'océanographie opérationnelle et des études climatiques. Il s'agit d'une mission de coopération menée en partenariat avec l'Administration nationale américaine des océans et de l'atmosphère (NOAA) et l'Administration nationale américaine de l'aéronautique et de l'espace (NASA).

Copernicus Sentinel CO2M (Copernicus Anthropogenic Carbon Dioxide Monitoring): Cette mission Copernicus embarquera un spectromètre à infrarouge proche et de courte longueur d'onde pour mesurer le dioxyde de carbone atmosphérique produit par l'activité humaine, garantissant une source d'information unique et indépendante pour évaluer l'efficacité des mesures politiques et suivre leur incidence sur la décarbonation de l'Europe et la réalisation des objectifs nationaux de réduction des émissions. Les mesures ainsi obtenues contribueront à réduire les incertitudes existant actuellement dans les estimations des émissions de dioxyde de carbone provenant de la combustion de combustibles fossiles à l'échelle nationale et régionale. Le lancement des unités A et B est prévu en 2025-2026.

D'autres missions Sentinel Copernicus sont en cours de développement, dans le cadre de l'expansion de la famille de missions Sentinel.

Pour en savoir plus: EU SpaceCopernicus

Discours du commissaire Breton lors de la conférence de l'UE sur l'espace

Quote(s)

Ce nouveau contrat de services de lancement Copernicus avec Arianespace garantit à l’UE le maintien d’un accès autonome à l’orbite terrestre basse (LEO) au cours des six prochaines années pour les besoins de son programme phare Copernicus. Vega-C sera un outil essentiel pour la mise en œuvre de notre ambitieux programme spatial. L’UE, en sa qualité de client stratégique, continue de faire appel à Vega-C et Arianespace, en tant que prestataire de services de confiance.

Thierry Breton, commissaire au marché intérieur - 30/11/2022

Détails

Date de publication
30 novembre 2022
Auteur
Représentation au Luxembourg