Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation au Luxembourg
Article d’actualité24 novembre 2021Représentation au Luxembourg

Les femmes demeurent sous-représentées dans les secteurs de la recherche et de l'innovation

Une chercheuse dans son laboratoire

Le nombre de femmes suivant des études et ayant obtenu un diplôme de licence/bachelier, de master et de doctorat n'a cessé d'augmenter ces dernières années. Or les femmes demeurent sous-représentées dans les carrières des secteurs de la recherche et de l'innovation. Ce sont quelques-unes des principales conclusions du rapport «She Figures» de 2021, de la Commission européenne, qui suit, depuis 2003, les progrès accomplis sur la voie de l'égalité entre les femmes et les hommes dans les secteurs de la recherche et de l'innovation dans l'Union européenne et au-delà.

Mariya Gabriel, commissaire chargée de l'innovation, de la recherche, de la culture, de l'éducation et de la jeunesse, a salué le rapport de cette année et a déclaré:

«Les chiffres les plus récents du rapport «She figures» montrent que l'économie, les laboratoires et les universités de l'Europe dépendent déjà des femmes. Néanmoins, ils montrent également que nous devons encore en faire davantage pour promouvoir l'égalité entre les femmes et les hommes, et notamment pour inciter les filles à se lancer dans une carrière dans le domaine des sciences, des technologies, de l'ingénierie et des mathématiques (STIM). Incontestablement, l'Europe a besoin de la créativité et du potentiel entrepreneurial des femmes pour façonner un avenir plus durable, écologique et numérique.

Selon la publication «She Figures 2021», que ce soit au niveau du bachelier ou du master, les étudiantes (54 %) et les diplômées (59 %) sont plus nombreuses que leurs condisciples masculins, tandis qu'en ce qui concerne les titulaires de doctorats (48 %), l'équilibre est presque atteint. Des disparités subsistent néanmoins entre les différents domaines d'études. À titre d'exemple, moins d'un quart des titulaires de doctorats dans les domaines des technologies de l'information et de la communication sont des femmes (22 %), alors qu'elles représentent 60 % ou plus dans les domaines de la santé et de la protection sociale et de l'éducation (respectivement 60 % et 67 %).

Par ailleurs, environ un tiers des chercheurs seulement sont des femmes (33 %). Au plus haut niveau universitaire, les femmes restent sous-représentées, occupant environ un quart des postes de professeurs titulaire (26 %). Les femmes sont également moins susceptibles d'être employées en tant que scientifiques et ingénieurs (41 %) et sont sous-représentées parmi les professions libérales dans les secteurs des sciences, de l'ingénierie et des technologies de l'information et de la communication (25 %).

Contexte

She Figures est une étude triennale qui surveille l'égalité entre les femmes et les hommes dans la recherche et l'innovation (R & I). Publiée pour la première fois en 2003, cette étude suit le parcours des chercheurs, hommes et femmes, dès leurs études et l'obtention de leur diplôme, en examinant leur participation au marché du travail en tant que chercheurs ainsi que leurs conditions de travail, l'évolution de leur carrière et leur participation à des postes de décision et aux résultats en matière de recherche et d'innovation (y compris dans le domaine de l'invention). Les correspondants statistiques des États membres de l'UE et des pays associés contribuent à la collecte de données.

Plusieurs politiques et programmes de financement de l'UE visent à promouvoir l'égalité entre les femmes et les hommes dans la recherche et l'innovation. La communication de la Commission sur un nouvel espace européen de la recherche de 2020 a réaffirmé son engagement en faveur de l'égalité entre les hommes et les femmes et de l'intégration de la dimension de genre dans la recherche en élargissant les priorités et initiatives existantes.

En outre, Horizon Europe a renforcé le soutien en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes dans la recherche et l'innovation, par les moyens suivants:

  • un nouveau critère d'éligibilité pour l'accès à un financement au titre d'Horizon Europe faisant obligation aux entités publiques, aux organismes de recherche et aux établissements d'enseignement supérieur de disposer d'un plan en matière d'égalité entre les hommes et les femmes;
  • l'exigence systématique de l'intégration de la dimension de genre dans le contenu de la recherche et de l'innovation tout au long du programme;
  • un financement pour des actions soutenant l'élaboration de plans en faveur de l'égalité hommes-femmes dans tous les États membres et les pays associés et mettant en œuvre le programme stratégique de l'espace européen de la recherche;
  • des mesures et des activités visant à promouvoir l'égalité entre les hommes et les femmes dans le cadre du Conseil européen de l'innovation, ainsi que
  • une forte promotion de l'équilibre entre les hommes et les femmes dans les équipes de recherche.

La Commission européenne a également approuvé la déclaration de Ljubljana sur l'égalité entre les femmes et les hommes dans la recherche et l'innovation.

Pour en savoir plus

L'égalité entre les hommes et les femmes dans la recherche et l'innovation

«She Figures» de 2021

Infographie: Rapport «She Figures 2021»

Page internet interactive

Détails

Date de publication
24 novembre 2021
Auteur
Représentation au Luxembourg