Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation au Luxembourg
Article d’actualité8 mars 2022Représentation au Luxembourg

Ukraine: l'UE renforce la solidarité avec ceux qui fuient la guerre

EU - Ukraine

La Commission présente aujourd'hui, dans ses grandes lignes, le soutien très important que l'UE met à disposition pour aider tant les personnes qui fuient la guerre en Ukraine que les pays de l'UE qui les accueillent. Face à l'invasion militaire non provoquée et injustifiée de l'Ukraine par la Russie, la solidarité européenne en action porte assistance à la population au moyen de l'aide humanitaire directe, de l'aide d'urgence relevant de la protection civile, d'un soutien aux frontières et d'un statut juridique clair permettant à ceux qui fuient la guerre de bénéficier d'une protection immédiate dans l'UE.

Composantes de l'assistance disponible:

  • Aide humanitaire: comme la présidente von der Leyen l'a annoncé, 500 millions d'euros provenant du budget de l'UE sont actuellement destinés à faire face aux conséquences humanitaires tragiques de la guerre, tant à l'intérieur de l'Ukraine que hors de ses frontières. Sur ce montant, une aide humanitaire de 90 millions d'euros, dont 85 millions pour l'Ukraine et 5 millions pour la Moldavie, vise d'ores et déjà à fournir de la nourriture, de l'eau, des soins de santé, des abris, et à contribuer à couvrir les besoins fondamentaux des personnes les plus vulnérables. Grâce à l'activation la plus importante jamais réalisée du mécanisme de protection civile de l'UE en réaction à une urgence, des millions de biens dont des véhicules, des kits médicaux, des tentes, des couvertures et des sacs de couchage sont déjà parvenus aux personnes dans le besoin en Ukraine, tandis qu'une aide supplémentaire est acheminée vers les pays voisins que sont la Moldavie, la Pologne et la Slovaquie pour porter assistance à tous ceux qui fuient la guerre.
  • Soutien à la gestion des frontières: la Commission a publié des lignes directrices opérationnelles afin d'aider les gardes-frontières des États membres à gérer efficacement les arrivées et à réduire les temps d'attente tout en maintenant un niveau de sécurité élevé. Les agences de l'UE fournissent aussi une expertise et des effectifs supplémentaires en soutien des États membres, avec notamment 49 agents de Frontex déployés aux frontières entre l'UE et l'Ukraine et à la frontière avec la Moldavie ainsi que 162 autres agents en Roumanie. Un montant supplémentaire de 15 millions d'euros sera également versé à la Moldavie pour l'aider à gérer la situation.
  • Protection des personnes fuyant la guerre et soutien aux capacités d'accueil: en un temps record, l'UE a décidé à l'unanimité d'activer la directive sur la protection temporaire afin d'apporter clarté et sécurité aux personnes dans le besoin, en leur octroyant des droits, notamment la protection sociale, l'accès au marché du travail et à l'éducation. Un élément central de cette démarche est la solidarité entre les États membres. Une «plateforme de solidarité» permettant aux États membres d'échanger des informations sur leurs capacités d'accueil sera coordonnée par la Commission. Les fonds du domaine «Affaires intérieures» pour la période 2021-2027 fourniront également d'importantes ressources supplémentaires aux États membres afin de garantir des structures d'accueil adéquates et des procédures d'asile efficaces. La Commission propose également de prolonger la période de mise en œuvre des fonds mis à la disposition des États membres au titre des fonds du domaine «Affaires intérieures» pour la période 2014-2020, ce qui permettrait de débloquer environ 420 millions d'euros d'aide supplémentaire. La Commission publiera également sur le site web Europa des informations destinées à aider les citoyens et le secteur privé à faire en sorte que le soutien qu'ils apportent aux personnes fuyant la guerre puisse passer par des organisations de confiance et répondre aux besoins.
  • Action en faveur des réfugiés en Europe au titre de la politique de cohésion: la Commission est également en train d'adopter la proposition législative intitulée «Action de cohésion en faveur des réfugiés en Europe» (CARE). Cette initiative apportera une flexibilité accrue pour financer un large éventail de mesures en faveur des personnes fuyant l'Ukraine, au titre du Fonds européen de développement régional (FEDER), du Fonds social européen (FSE) et du Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD). À titre d'exemple, ces fonds de cohésion peuvent être consacrés à des investissements dans l'éducation, l'emploi, le logement, la santé et les services de garde d'enfants et, s'agissant du FEAD, à l'assistance matérielle de base telle que la fourniture de nourriture et de vêtements. Afin de soutenir plus avant les États membres, le taux de cofinancement exceptionnel de 100 % appliqué en réaction à la pandémie sera prolongé d'un an. En outre, quelque 10 milliards d'euros provenant des fonds pour 2022 de l'instrument de reprise en faveur de la cohésion et des territoires de l'Europe («REACT-EU») sont immédiatement disponibles et peuvent aussi servir à financer des actions visant à soutenir les personnes fuyant l'Ukraine.

Déclarations de membres du collège:

Le haut représentant et vice-président, Josep Borrell, a fait la déclaration suivante:

«Nous vivons parmi les heures les plus sombres de l'Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. Les civils sont les premières victimes de cette guerre insensée menée par Poutine contre l'Ukraine. L'UE aidera et protègera ceux qui fuient l'agression de la Russie, quelle que soit leur nationalité, quel que soit leur lieu d'origine. L'UE mobilisera également tous ses outils pour aider ceux qui les accueillent.» 

Margaritis Schinas, vice-président chargé de la promotion de notre mode de vie européen, s'est exprimé en ces termes:

«Lorsque nous nous sommes rendus aux frontières, nous avons assisté à des scènes incroyablement émouvantes, où des responsables nationaux, la société civile et des citoyens ordinaires viennent en aide aux personnes arrivant d'Ukraine. L'Union européenne soutient ces efforts avec toute la force et la diversité de nos instruments, de nos effectifs et de nos financements. L'activation de la directive sur la protection temporaire traduit sans équivoque et de manière très concrète le soutien apporté aux personnes fuyant la guerre en Ukraine. Et aujourd'hui, nous mobilisons des fonds supplémentaires pour aider les États membres dans cet effort.»

Ylva Johansson, commissaire aux affaires intérieures, d'ajouter:

«La solidarité dont font preuve les Européens et les États membres de l'UE à l'égard des personnes fuyant la guerre en Ukraine est une bouffée d'oxygène bienvenue en ces temps difficiles. Cet esprit, je l'ai observé personnellement à Siret en Roumanie et à Medyka en Pologne, mais il est présent dans toute l'UE. Dès lors que nous agissons ensemble, nous agissons vite, en protégeant les personnes qui fuient la guerre en Ukraine. C'est l'Europe sous son meilleur jour: celle qui apporte la protection temporaire nécessaire et les fonds pour la soutenir.»

Le commissaire chargé de la gestion des crises, Janez Lenarčič, a déclaré ce qui suit:

«Les principales victimes de cette agression militaire brutale sont des innocents vivant en Ukraine. L'Union et ses États membres travaillent 24 heures sur 24 pour apporter une aide d'urgence en Ukraine et dans les pays directement touchés par l'afflux de réfugiés. Dans le même temps, nous fournissons une aide vitale à nos partenaires humanitaires sur le terrain pour atteindre les personnes dans le besoin. Il est impératif que cette agression s'arrête maintenant car la situation humanitaire devient chaque jour plus critique.»

Le commissaire chargé de l'élargissement et du voisinage, Olivér Várhelyi, a déclaré:

«Avec l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la guerre a malheureusement fait son retour en Europe et, dans ces heures les plus sombres, nous devons aider l'Ukraine mais aussi ses voisins qui sont touchés. Notre première aide d'urgence est déjà mise en place. Et nous préparons d'urgence, sur les 500 millions d'euros, une enveloppe de 330 millions d'euros destinée à porter assistance tant aux personnes qui se trouvent en Ukraine qu'à celles qui ont dû fuir, en particulier les enfants et les personnes âgées. Et nous travaillons sur des objectifs à plus long terme, qui vont de la sécurité énergétique à la reprise économique en passant par la résilience.»

Contexte

Le 24 février, les forces armées russes ont lancé une invasion à grande échelle de l'Ukraine. En raison de cette agression non provoquée et injustifiée, d'importantes zones du territoire ukrainien constituent désormais des zones de guerre que de nombreuses personnes fuient. En renforçant l'aide humanitaire en Ukraine et en apportant un soutien financier et opérationnel aux États membres et à la Moldavie, l'UE et ses États membres fournissent une protection aux personnes fuyant la guerre en Ukraine. L'UE a également réagi avec rapidité et détermination à l'agression de la Russie en adoptant de lourdes sanctions qui auront des répercussions massives sur la Russie.

L'UE restera unie et solidaire avec l'Ukraine et son peuple. La Commission continuera d'apporter son soutien, notamment en assurant un niveau de préparation adéquat et en mettant l'accent sur un engagement à long terme dans tous les États membres et en Moldavie pour pouvoir répondre aux besoins au fur et à mesure de leur évolution.

Pour en savoir plus

Communication sur la solidarité européenne avec les réfugiés et les personnes fuyant la guerre en Ukraine

Site web - Solidarité de l'UE avec l'Ukraine

Site web — Réinstallation dans l'UE: informations destinées aux personnes fuyant la guerre en Ukraine

Communiqué de presse — Ukraine: Fonds de cohésion destinés à aider les personnes fuyant l'invasion de l'Ukraine par la Russie

Questions-réponses sur la proposition d'action de cohésion en faveur des réfugiés en Europe (CARE)

Détails

Date de publication
8 mars 2022
Auteur
Représentation au Luxembourg