Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation au Luxembourg
Article d’actualité28 juin 2022Représentation au Luxembourg

Justice pénale : la protection des victimes peut encore être améliorée dans l'UE

The statuette of Themis, goddess of divine justice

La Commission européenne a publié aujourd'hui une évaluation de la directive sur les droits des victimes, qui montre qu'au cours des dix dernières années, la directive a contribué à améliorer la vie des victimes dans l'ensemble de l'UE, mais que des améliorations sont encore possibles.

Le commissaire à la justice, Didier Reynders, a déclaré :

« Devenir la proie de criminels peut avoir des répercussions à vie, et les victimes ont besoin d'un soutien adapté à leurs besoins immédiatement et sur le long terme. Elles ont également droit à la justice et à une indemnisation. La directive telle qu'elle existe aujourd'hui s'est déjà révélée être un outil puissant pour soutenir les victimes sur le chemin de la guérison. Mais il est encore nécessaire d'améliorer l'accès des victimes à l'information sur leurs droits et de mieux protéger celles d’entre elles qui sont les plus vulnérables en matière criminelle, telles que les enfants ou les victimes de la criminalité organisée. C'est pourquoi je proposerai une révision de la directive l’an prochain. »

à l’heure actuelle, les victimes dans l’Union européenne peuvent s'appuyer sur des droits contraignants tels que le droit à l'information, le droit au soutien et à la protection et le droit de participer plus activement aux procédures pénales.

De plus amples détails sur la directive relative au droit des victimes sont disponibles ici

Détails

Date de publication
28 juin 2022
Auteur
Représentation au Luxembourg