Aller au contenu principal
Représentation au Luxembourg
Article d’actualité16 février 2023Représentation au Luxembourg

L'éducation ne peut pas attendre: l'Équipe Europe s'engage à investir 313 millions d'euros pour améliorer l'éducation des enfants dans les situations de crise et ne laisser personne pour compte*

 Back to school

La Commission européenne et plusieurs États membres de l'UE, en tant qu'équipe Europe, se sont engagés aujourd'hui à investir 313 millions d'euros dans le fonds mondial des Nations unies «L'éducation ne peut pas attendre», qui aide les enfants vulnérables dans les situations de crise en leur apportant un soutien immédiat et à long terme en matière d'éducation. Il s'agit de la contribution la plus importante au fonds.

Tant l'Union européenne que le fonds «L'éducation ne peut pas attendre» favorisent l'accès des enfants les plus laissés pour compte à une éducation de qualité et s'efforcent de rendre les investissements dans l'éducation plus efficaces et plus durables en comblant le fossé entre les interventions humanitaires et les interventions en faveur du développement, conformément aux engagements pris lors du sommet sur la transformation de l'éducation.

Le financement par l'intermédiaire du fonds «L'éducation ne peut pas attendre» vient compléter d'autres aides de l'UE visant à favoriser une éducation de qualité pour les enfants et les jeunes dans les situations d'urgence et de crises prolongées et à renforcer la résilience des systèmes éducatifs des pays partenaires. Les investissements de l'UE dans l'éducation dans les pays fragiles atteindront 3,2 milliards d'euros pour le seul budget de l'UE sur la période 2021-2027.

Contexte

L'éducation ne peut pas attendre (Education cannot wait) est le fonds mondial des Nations unies pour l'éducation dans les situations d'urgence et de crises prolongées. Présent dans 31 pays, il est déjà venu en aide à 6,9 millions d'enfants et de jeunes.

L'Allemagne est le principal contributeur individuel au fonds «L'éducation ne peut pas attendre», avec 210 millions d'euros pour la période 2023-2026. Les autres États membres qui contribuent à l'engagement global de l'équipe Europe sont le Danemark, la Finlande, l'Irlande, l'Espagne et l'Italie. La Commission a financé le fonds à hauteur de 27,5 millions d'euros depuis sa création et va à présent débloquer 25 millions d'euros supplémentaires pour la période 2023-2027.

L'Union européenne reste fermement résolue à accélérer les progrès vers la réalisation de l'objectif de développement durable n° 4 (ODD 4) portant sur une éducation de qualité. Les institutions et les États membres de l'UE contribuent, ensemble, à hauteur de plus de la moitié de l'aide mondiale totale à l'éducation, en soutenant le secteur de l'éducation dans plus de 100 pays à travers le monde.

Pour en savoir plus

Éducation (partenariats internationaux de l'UE)

Éducation en contexte d'urgence (aide humanitaire de l'UE)

Global Estimates: Number of Crisis-Affected Children and Adolescents in Need of Education Support | Education Cannot Wait

*Mis à jour 16/02/2023, 15:45

Citation(s)

Je suis très fière que l’Équipe Europe soit le premier contributeur au fonds «L’éducation ne peut pas attendre». La pandémie de COVID-19 a provoqué une crise de l’éducation dans de nombreuses régions du monde, mais les enfants qui subissent des conditions de crise ont été les plus touchés. L’UE, en tant que championne de l’éducation, est déterminée à investir plus et mieux dans ce domaine, y compris en cas d’urgence et de crise, conformément aux engagements pris lors du sommet sur la transformation de l’éducation. Le fonds est un partenaire essentiel pour atteindre les 222 millions d’enfants touchés par des crises dans le monde. Je suis heureuse de confirmer que, vu l’urgence, les 25 millions d’euros annoncés par la Commission européenne seront mis à disposition dès cette année.

Jutta Urpilainen, commissaire aux partenariats internationaux - 16/02/2023

 

L’Union européenne soutient fermement l’accès à une éducation inclusive et de qualité dans un environnement sûr et protecteur pour tous. Nous défendons l’éducation en toutes circonstances. Nous continuerons de travailler en étroite collaboration avec le fonds «L’éducation ne peut pas attendre» sur le terrain dans les situations de fragilité et de crise.

Janez Lenarčič, commissaire à la gestion des crises - 16/02/2023

 

De trop nombreux enfants, en particulier des filles, n’ont pas accès à une éducation de qualité à même de leur fournir les outils nécessaires à un avenir meilleur, un moyen de sortir du cycle de la pauvreté et du désespoir. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre cette génération. Les fonds annoncés ce jour contribueront à donner de l’espoir à des millions de jeunes parmi les plus vulnérables. L’Allemagne a déjà annoncé l’année dernière qu’elle soutiendrait le plan stratégique visant à aider ces enfants à hauteur de 210 millions d’euros pour les quatre prochaines années. Aujourd’hui, nous avons été rejoints par de nombreux autres donateurs. Ensemble, nous avons assumé notre responsabilité commune. Mais soyons clairs: nos efforts conjoints ne peuvent s’arrêter et ne s’arrêteront pas ici.

Svenja Schulze, German Federal Minister for Economic Cooperation and Development - 16/02/2023

 

Les conflits, la faim et les crises climatiques font que de plus en plus d’enfants suivent leur scolarité dans des situations d’urgence dévastatrices. Les plus touchés sont souvent ceux qui se heurtent à des obstacles existants en matière d'accès au droit à l’éducation, comme les filles et les enfants souffrant d’un handicap. L’Irlande est résolue à faire en sorte que tous les enfants puissent bénéficier d’une éducation inclusive et de qualité et s’engage aujourd’hui à fournir 4,5 millions d’euros par an, soit un total de 18 millions d’euros d’ici à 2026, à l’appui des travaux du fonds «L’éducation ne peut pas attendre».

Seán Fleming, Ireland’s Minister for International Development - 16/02/2023

 

L’éducation est essentielle pour garantir les droits des filles et pour réduire la violence à caractère sexiste et les mariages d’enfants. Le Danemark est fier de collaborer avec le fonds «L’éducation ne peut pas attendre» en faveur d’une éducation de qualité pour les enfants et les jeunes touchés par les crises et les conflits et annonce une contribution de 415 millions de DKK pour la période 2022-2026.

Dan Jørgensen, Minister for Development Cooperation and Global Climate Policy of Denmark - 16/02/2023

 

La Finlande est déterminée à promouvoir et à protéger le droit à une éducation inclusive et de qualité, en particulier pour les filles et pour les enfants souffrant d’un handicap. Je tiens à souligner l’importance des repas scolaires pour l’amélioration des résultats en matière d’éducation, domaine dans lequel la Finlande souhaitait également partager plus largement sa propre expérience. Je suis heureux d’annoncer la contribution de 2 millions d’euros de la Finlande au fonds «L’éducation ne peut pas attendre».

Pasi Hellman, Finland’s Under-Secretary of State - 16/02/2023

 

En 2022, l’Espagne a consacré 7 millions d’euros au secteur de l’éducation en contexte d’urgence et nous prévoyons d’au moins maintenir un niveau d’engagement similaire en 2023. Toutes nos actions sont menées dans l’esprit de l’Équipe Europe.

Pilar Cancela Rodríguez, Secretary of State for International Cooperation of Spain - 16/02/2023

Détails

Date de publication
16 février 2023
Auteur
Représentation au Luxembourg