Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation au Luxembourg
Article d’actualité10 mai 2022Représentation au Luxembourg

La Commission européenne et la BEI signent un accord visant permettre de nouveaux investissements dans le monde

Drapeaux européens

Aujourd'hui, la Commission européenne et la Banque européenne d'investissement (BEI) ont signé un accord de garantie ambitieux prévoyant que la Commission européenne soutienne les opérations financières de la BEI à hauteur d'un montant pouvant aller jusqu'à 26,7 milliards d'euros pour permettre des investissements publics essentiels dans des secteurs comme l'énergie propre, les infrastructures numériques et de transport, la santé et l'éducation au cours des sept prochaines années, dans le cadre du déploiement de la stratégie «Global Gateway» dans le monde entier.

Le commissaire chargé du voisinage et de l'élargissement, Olivér Várhelyi, a déclaré à ce propos:

«L'accord de garantie historique conclu aujourd'hui avec la Banque européenne d'investissement permettra de financer la mise en œuvre de nos plans économiques et d'investissement pour les Balkans occidentaux et les régions du voisinage méridional et oriental. Nous avons lancé ces trois plans d'investissement substantiels afin de soutenir leur reprise socio-économique post-COVID et d'accélérer le comblement de leur déficit de développement par rapport à l'UE. Nous avons collaboré avec la région pour recenser les principaux goulets d'étranglement de leur développement. Même si chaque plan d'investissement est conçu individuellement pour la région, il vise à mettre en place des connexions routières, ferroviaires et numériques plus rapides et plus durables, à décarboner les économies, à garantir la sécurité de l'approvisionnement énergétique, à créer des débouchés commerciaux durables et à mettre en place des conditions permettant aux jeunes générations de rester dans la région. Au cours des prochaines années, nous serons en mesure, avec la BEI, de fournir aux pays des Balkans occidentaux, du voisinage méridional et du voisinage oriental ces investissements indispensables et très attendus, qui permettront la croissance et la création d'emplois directement et dans une plus large mesure que jamais auparavant.»

La commissaire aux partenariats internationaux, Jutta Urpilainen, a fait la déclaration suivante:

«La nouvelle stratégie de l'UE “Global Gateway” nous aidera à connecter l'Europe et ses partenaires dans le monde entier, au moyen d'investissements dans les infrastructures durables et de qualité. Nous avons plus que jamais besoin de partenariats plus solides, soutenus par des instruments financiers ambitieux comme l'accord de garantie conclu aujourd'hui. Nous comptons sur la Banque européenne d'investissement en tant que partenaire stratégique essentiel dans le cadre du déploiement de la stratégie “Global Gateway”. Grâce à notre puissant instrument, le Fonds européen pour le développement durable Plus, nos garanties mobiliseront des milliards d'investissements, tant du secteur public que du secteur privé. On voit là à l'œuvre l'Équipe Europe, dont l'action conjointe a des effets générateurs de changement pour nos partenaires.»

Le président de la Banque européenne d'investissement, Werner Hoyer, a affirmé:

«L'accord signé aujourd'hui est un outil essentiel pour mettre en œuvre la stratégie “Global Gateway” et soutenir une reprise verte, numérique et inclusive dans le monde entier. Pour remédier aux difficultés actuelles, des niveaux d'investissement sans précédent sont nécessaires. Les partenariats, la coopération multilatérale et la mobilisation de capitaux privés sont des conditions préalables au succès. Avec BEI Monde, notre nouvelle branche dédiée aux partenariats internationaux et au financement du développement, nous voulons renforcer l'impact des investissements de l'UE dans le monde grâce à une coopération plus étroite dans le cadre d'une approche de type “Équipe Europe”. Cela nous aidera tous à renforcer l'impact des efforts déployés par l'Europe dans tous nos pays partenaires.»

Cet accord de garantie sera le plus important de ce type signé dans le cadre du nouveau Fonds européen pour le développement durable Plus («FEDD+»), établi par le règlement IVCDCI - Europe dans le monde. Il soutiendra les transitions écologique et numérique dans les pays partenaires de l'UE et la mise en œuvre de la stratégie «Global Gateway», y compris le paquet d'investissement «Global Gateway» Afrique-Europe.

Cet accord de garantie permettra à la BEI de financer la mise en œuvre des investissements clés recensés dans les plans économiques et d'investissement de l'UE pour les Balkans occidentaux et les régions du voisinage méridional et oriental. Plus de deux tiers de cette garantie sont prévus pour les investissements dans les pays de l'élargissement et du voisinage. Elle contribuera également au financement de la reconstruction de l'Ukraine après la guerre. La partie restante sera utilisée pour les prêts de la BEI en faveur de projets en Afrique subsaharienne, en Asie, dans la région du Pacifique, en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Contexte

L'accord de garantie FEDD+pour les prêts souverains de la BEI représente une part importante de la mise en œuvre du nouveau Fonds européen pour le développement durable Plus («FEDD+») établi par le règlement sur l'instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale («IVCDCI - Europe dans le monde»), entré en vigueur en juin 2021. Le FEDD+ couvre également les pays en phase de préadhésion.

 

Le FEDD+ est le bras financier intégré de l'IVCDCI - Europe dans le monde qui fournit des capacités de financement sous la forme de garanties budgétaires, de prêts, de fonds propres, d'assistance technique et de subventions dans le monde entier afin de soutenir les investissements à l'appui de la réalisation des objectifs de développement durable et de promouvoir la résilience socio-économique et environnementale dans les pays partenaires, en mettant particulièrement l'accent sur l'éradication de la pauvreté.

Le soutien à l'investissement par l'intermédiaire du FEDD+ comprend des garanties d'un montant allant jusqu'à 40 milliards d'euros au titre de la garantie pour l'action extérieure de l'UE. Sur ce montant, 26,725 milliards d'euros constituent la part de la garantie pour l'action extérieure couvrant les investissements par la BEI.

La raison d'être de la garantie budgétaire de l'UE est de couvrir le risque lié aux prêts de la BEI en dehors de l'UE, et donc de permettre à la BEI de financer des projets à l'appui de l'action de l'UE dans des environnements à plus haut risque. La garantie de l'UE permet à la BEI de réaliser des investissements dans le secteur public, comme la remise en état et la construction de voies ferrées, de routes, d'écoles, d'hôpitaux ou d'infrastructures d'approvisionnement en eau et d'assainissement dans des environnements plus risqués en dehors de l'UE.

Grâce à la garantie de l'UE, la BEI sera en mesure d'accorder des prêts assortis de délais de remboursement plus longs, de périodes de grâce et de faibles taux d'intérêt. Les opérations de financement menées par la BEI grâce à la garantie de l'UE tiendront compte des actions de l'UE et des priorités spécifiques de la coopération de l'UE avec les pays partenaires.

 

En plus de cette garantie spécifiquement réservée pour la BEI, la Commission fournira, dans le cadre de l'architecture ouverte FEDD+, des garanties pour un montant allant jusqu'à 13 milliards d'euros jusqu'en 2027. Elles seront déployées par une série de partenaires chargés de la mise en œuvre, à savoir les institutions financières internationales (y compris la BEI) et les institutions financières européennes de développement, en vue de mobiliser les investissements privés pour aider nos pays partenaires à atteindre les ODD.

Détails

Date de publication
10 mai 2022
Auteur
Représentation au Luxembourg