Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation au Luxembourg
Article d’actualité23 juillet 2021

L'Équipe Europe partagera plus de 200 million de doses de vaccin contre le COVID-19 d'ici fin 2021

Les boîtes de fournitures essentielles
© Union européenne, 2020 - Photographe: Lukasz Kobus

Pour l'Union européenne, il est prioritaire de garantir l'accès à des vaccins contre la COVID-19 sûrs et abordables dans le monde entier, et notamment dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Lors du sommet mondial sur la santé tenu à Rome le 21 mai 2021, la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a annoncé qu'une «Équipe Europe» partagerait, d'ici fin 2021, au moins 100 millions de doses avec les pays à revenu faible ou intermédiaire, principalement via COVAX, notre partenaire pour la vaccination de la population mondiale.

L'Équipe Europe (l'Union européenne, ses institutions et ses 27 États membres) est en passe de dépasser cet objectif initial: en effet, d'ici fin 2021, 200 millions de doses de vaccins contre la COVID-19 devraient avoir été mises à la disposition des pays qui en ont le plus besoin.

Madame von der Leyen a déclaré à ce propos: «L'Équipe Europe assume sa responsabilité pour ce qui est d'aider le reste du monde à lutter contre le virus. La vaccination est essentielle. C'est pourquoi il est capital de garantir l'accès des pays du monde entier aux vaccins contre la COVID-19. Nous aurons fourni plus de 200 millions de doses de vaccins contre la COVID-19 aux pays à revenu faible ou intermédiaire d'ici la fin de l'année.»

Plus de 200 millions de doses de vaccins contre la COVID-19 ont été promises par l'Équipe Europe. Elles seront livrées à leur pays de destination, essentiellement par l'intermédiaire de COVAX, d'ici la fin de l'année.

À ce jour, COVAX a fourni 122 millions de doses à 136 pays.

En parallèle, l'Équipe Europe a lancé une initiative concernant la fabrication de vaccins, de médicaments et de technologies de la santé ainsi que l'accès à ceux-ci en Afrique.

Cette initiative contribuera à créer les conditions propices à la fabrication locale — en Afrique — de vaccins, moyennant un financement d'un milliard d'euros par le budget de l'Union et des institutions européennes de financement du développement, telles que la Banque européenne d'investissement (BEI).

Le 9 juillet, l'Équipe Europe a accepté de soutenir les investissements à grande échelle dans la production de vaccins par l'Institut Pasteur de Dakar, ainsi que d'autres mesures de soutien. La nouvelle usine de fabrication réduira la dépendance de l'Afrique aux importations de vaccins, qui est actuellement de 99 %, et renforcera la résilience de ce continent face aux pandémies futures.

Contexte

L'Union a été le moteur de la réponse mondiale au coronavirus et de la création de l'accélérateur ACT, le dispositif mondial pour l'accès aux vaccins, aux diagnostics et aux traitements concernant la COVID-19.

Comme la plupart des pays à revenu faible ou intermédiaire ont besoin de temps et d'investissements pour mettre en place leurs propres capacités de fabrication, la réponse immédiate et la plus efficace reste le partage des vaccins.

Le sommet mondial sur la santé a été convoqué par la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, et par le Premier ministre italien, Mario Draghi, le 21 mai 2021. Ce tout premier sommet du G20 sur la santé a marqué le début d'un nouveau chapitre de la politique mondiale de la santé.

Pour que cette pandémie soit la dernière, les dirigeants mondiaux se sont engagés en faveur du multilatéralisme ainsi que de la coopération mondiale en matière de santé et de renforcement des capacités de fabrication de vaccins dans le monde entier.

Pour en savoir plus

Réponse mondiale au coronavirus

Sommet mondial sur la santé

Initiative en faveur de l'Afrique

Détails

Date de publication
23 juillet 2021