Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation au Luxembourg
Article d’actualité8 novembre 2021Représentation au Luxembourg

Situation à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie

Drapeaux européens

La Biélorussie doit cesser de mettre en danger la vie des citoyens.

L'instrumentalisation des migrants à des fins politiques par la Biélorussie est inacceptable.

Les autorités biélorusses doivent comprendre que faire pression sur l'Union européenne de cette manière par une instrumentalisation cynique des migrants ne les aidera pas à atteindre leurs objectifs.

J'ai parlé au Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, à la Première ministre lituanienne Ingrida Šimonytė et au Premier ministre letton Arturs Krišjānis Kariņš pour exprimer la solidarité de l'Union européenne et discuter avec eux des mesures que l'Union peut prendre pour les soutenir dans leurs efforts en vue de surmonter cette crise.

J'appelle les États membres à approuver en dernier ressort le régime de sanctions élargi à l'encontre des autorités biélorusses responsables de cette attaque hybride.

Le vice-président Schinas, en coordination avec le haut représentant/vice-président Borrell, se rendra dans les prochains jours dans les principaux pays d'origine et de transit concernés afin de veiller à ce que ces pays agissent pour empêcher leurs ressortissants de tomber dans le piège tendu par les autorités biélorusses.

L'Union étudiera en particulier les moyens de sanctionner les compagnies aériennes de pays tiers qui participent à la traite des êtres humains, notamment en établissant une liste noire.

Enfin, la Commission étudiera avec les Nations unies et ses agences spécialisées les moyens de prévenir l'éclatement d'une crise humanitaire et de faire en sorte que les migrants puissent être renvoyés en toute sécurité dans leur pays d'origine, avec le soutien de leurs autorités nationales.

Détails

Date de publication
8 novembre 2021
Auteur
Représentation au Luxembourg