Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation au Luxembourg
Article d’actualité25 octobre 2021

Union européenne de la santé: la Commission établit un portefeuille des dix traitements les plus prometteurs contre la COVID-19

  Un chercheur dans son laboratoire
© Union européenne, 2020 - Photographe: Aurore Martignoni

La Commission apporte aujourd'hui une contribution décisive à la stratégie en matière de traitements contre la COVID-19 en établissant un portefeuille de dix traitements potentiels contre la COVID-19. Fondée sur des avis scientifiques indépendants, cette liste concerne des traitements candidats contre la COVID-19 en passe d'être autorisés et qui devraient donc être bientôt disponibles sur le marché européen. Dès lors que l'innocuité et l'efficacité de ces traitements auront été confirmées par l'Agence européenne des médicaments, les patients y auront accès le plus rapidement possible dans toute l'Union.

La vaccination contre la COVID-19 offre la meilleure protection contre les infections, les formes graves de la maladie, les décès et les conséquences à long terme. Si elle reste le meilleur moyen de mettre un terme à la pandémie et de revenir à la vie normale, nous veillons en parallèle à ce que les traitements appropriés soient disponibles pour traiter les personnes infectées.

Margaritis Schinas, vice-président chargé de la promotion de notre mode de vie européen, a déclaré:

«Alors que nous continuons à relever le défi de la COVID-19, il est important d'avoir, en plus de la vaccination, d'autres moyens de se protéger. Avec cette liste de dix traitements contre la COVID-19, les citoyens bénéficieront des traitements les plus prometteurs contre le virus.»

Stella Kyriakides, commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, s'est exprimée en ces termes:

«La vaccination est le seul moyen d'éviter les hospitalisations et les décès liés à la COVID et donc la seule manière de sortir de cette pandémie. Toutefois, dans l'intervalle, les patients ont besoin de traitements sûrs et efficaces qui permettent de lutter contre l'infection, d'améliorer les chances de guérison rapide, de réduire les hospitalisations et, avant tout, d'éviter les pertes en vies humaines. Nous avons déjà signé quatre contrats de passation conjointe de marchés pour différents traitements liés à la COVID-19 et nous sommes prêts à en négocier davantage. Notre objectif est d'autoriser au moins trois traitements dans les semaines à venir, et éventuellement deux autres d'ici la fin de l'année, et d'aider les États membres à y accéder dès que possible.»

La stratégie de l'UE en matière de traitements contre la COVID-19 fait partie intégrante des travaux pour le renforcement de l'union européenne de la santé et s'inspire de la stratégie européenne en matière de vaccins, qui s'est révélée efficace.

Un groupe d'experts scientifiques indépendants a examiné 82 traitements candidats parvenus à un stade avancé de développement clinique et a sélectionné les dix les plus prometteurs en vue de l'établissement du portefeuille européen de traitements contre la COVID-19 en tenant compte du fait que différents types de produits sont nécessaires pour différentes populations de patients et à des stades et des degrés de sévérité divers de la maladie. Cette liste de dix traitements comprend trois catégories et continuera à évoluer à mesure que de nouvelles données scientifiques deviennent disponibles:

  • anticorps monoclonaux antiviraux, les plus efficaces aux premiers stades de l'infection:
    • Ronapreve, une combinaison de deux anticorps monoclonaux casirivimab et imdevimab, de Regeneron Pharmaceuticals et Roche
    • Xevudy (sotrovimab), de Vir Biotechnology et GlaxoSmithKline
    • Evusheld, combinaison des deux anticorps monoclonaux tixagevimab et cilgavimab, d'AstraZeneca
  • antiviraux oraux à utiliser aussi rapidement que possible après l'infection:
    • Molnupiravir, de Ridgeback Biotherapeutics et MSD
    • PF-07321332, de Pfizer
    • AT-527 de Atea Pharmaceuticals et Roche
  • immunomodulateurs pour le traitement des patients hospitalisés:
    • Actemra (tocilizumab), de Roche Holding
    • Kineret (anakinra) de Swedish Orphan Biovitrum
    • Olumiant (baricitinib), d'Eli Lilly
    • Lenzilumab, de Humanigen

Prochaines étapes

Six des traitements sélectionnés font déjà l'objet d'une évaluation en continu ou ont déjà fait l'objet d'une demande d'autorisation de mise sur le marché auprès de l'Agence européenne des médicaments. Ils pourraient être autorisés dans de brefs délais, à condition que les données définitives démontrent leur qualité, leur innocuité et leur efficacité.

La sélection des dix candidats est indépendante de l'évaluation scientifique réalisée par l'Agence européenne des médicaments ou de l'autorisation des médicaments par la Commission européenne et ne se substitue pas à ces procédures. Un produit sélectionné peut ne pas être autorisé si les données scientifiques disponibles ne satisfont pas aux exigences réglementaires.

Les quatre autres candidats figurant sur la liste ont tous reçu des avis scientifiques de l'EMA et, une fois que suffisamment de données cliniques auront été collectées, d'autres évaluations en continu pourront commencer.

Comme annoncé dans la stratégie en matière de traitements, un booster de l'innovation sera mis en place pour soutenir ces traitements à des stades de développement plus précoces.

L'autorité de préparation et de réaction en cas d'urgence sanitaire (HERA) mettra en place une plateforme interactive de cartographie pour les traitements prometteurs. Un appel d'offres pour la conception de cette plateforme a été lancé.

En novembre, un événement paneuropéen de mise en relation pour la production industrielle de traitements sera organisé afin d'accélérer la mise au point de médicaments nouveaux ou repositionnés pour les traitements contre la COVID-19 et de mobiliser les capacités de production de médicaments dans l'UE.

Contexte

La stratégie de l'UE en matière de traitements contre la COVID-19 complète la stratégie de l'UE en matière de vaccins, qui demeure le principal outil de l'UE pour mettre fin à la pandémie en réduisant la transmission des cas ainsi que les taux d'hospitalisation et de décès liés à la maladie.

La stratégie de l'UE en matière de traitements a pour objectif de constituer un vaste portefeuille de traitements contre la COVID-19, de manière à ce que trois à cinq nouveaux traitements soient disponibles d'ici la fin de l'année. Elle englobe l'ensemble du cycle de vie des médicaments, depuis la recherche, le développement, la sélection de candidats prometteurs, leur approbation réglementaire rapide, leur fabrication et leur déploiement jusqu'à leur utilisation finale. Une première liste de cinq traitements prometteurs a été publiée en juin 2021.

La stratégie s'inscrit dans le cadre du renforcement d'une union européenne de la santé, qui repose sur une approche coordonnée de l'UE en vue de mieux protéger la santé de nos citoyens, le but étant de donner à l'UE et à ses États membres les moyens de mieux prévenir les futures pandémies, d'y faire face et d'améliorer la résilience des systèmes de santé européens.

Pour en savoir plus

Questions et réponses: Liste des dix traitements les plus prometteurs

Rapport du sous-groupe sur les traitements contre la COVID-19: Portefeuille de traitements contre la COVID-19 — liste des dix candidats les plus prometteurs

Réaction de la Commission européenne face au coronavirus: traitements

Agence européenne des médicaments — traitements contre la COVID-19

Étude de faisabilité, conception et développement d'un prototype pour une plateforme de cartographie de produits thérapeutiques contre la COVID-19 dans l'UE

Détails

Date de publication
25 octobre 2021