Aller au contenu principal
Représentation au Luxembourg
Déclaration15 février 2023Représentation au Luxembourg

Déclaration de la présidente von der Leyen sur le dixième train de sanctions contre la Russie

Participation of Ursula von der Leyen, President of the European Commission, in the plenary session of the European Parliament

Depuis près d'un an maintenant, la guerre d'agression menée par la Russie sème la mort et la destruction. Poutine mène non seulement une guerre brutale sur le champ de bataille, mais il s'en prend également avec une extrême violence aux civils. L'agresseur doit en payer le prix. Aujourd'hui, nous renforçons la pression avec une dixième série de sanctions.

Premièrement, nous proposons de nouvelles interdictions d'exportation d'une valeur de plus de 11 milliards d'euros, afin de priver l'économie russe de technologies et de produits industriels essentiels. Pour un impact maximal, nous ciblons de nombreux produits industriels dont la Russie a besoin et dont le manque ne peut être comblé par des pays tiers. Des biens essentiels tels que l'électronique, les véhicules spécialisés, les pièces de machines, les pièces de rechange pour camions et les moteurs à réaction. Et nous ciblons les produits du secteur de la construction qui peuvent être destinés à l'armée russe, tels que les antennes ou les grues.

Deuxièmement, nous restreindrons davantage les exportations de biens à double usage et de produits de technologie avancée. Nous proposons des contrôles sur 47 nouveaux composants électroniques qui peuvent être utilisés dans les systèmes d'armement russes, y compris les drones, les missiles et les hélicoptères. Et sur les matériaux à terre rare et les caméras thermiques spécifiques. En parallèle, nous avons interdit tous les produits technologiques trouvés sur le champ de bataille. Et nous veillerons à ce qu'ils ne trouvent pas d'autres moyens de se les procurer. C'est pourquoi, pour la toute première fois, nous ajoutons des entités de pays tiers aux sanctions imposées à la Russie en matière de double usage. Les gardiens de la révolution d'Iran ont fourni à la Russie des drones Shahed pour attaquer des infrastructures civiles en Ukraine. C'est pourquoi nous ajoutons à présent sept entités iraniennes à notre régime concernant les biens à double usage. Elles sont désormais soumises à une interdiction totale de vendre des articles sensibles à la Russie. Et nous sommes prêts à répertorier d'autres entités iraniennes et d'autres pays tiers qui fournissent des technologies sensibles à la Russie. Cela devrait être très dissuasif sur les autres entreprises et les opérateurs internationaux.

Mon troisième point concerne la machine de propagande russe. Poutine mène également une guerre dans l'espace public, avec une armée de propagandistes et de réseaux de désinformation. Ils propagent des mensonges toxiques pour polariser nos sociétés. Nous proposons donc d'établir la liste des propagandistes de Poutine ainsi que d'autres commandants militaires et politiques. Le haut représentant Borrell vous fournira de plus amples informations sur cette liste que nous proposons aujourd'hui.

Les sanctions les plus sévères jamais instaurées par l'Union européenne sont désormais en place. Nous devons veiller à ce qu'elles soient strictement appliquées. Par conséquent, notre dixième train de sanctions introduit de nouvelles mesures visant à prévenir le contournement. J'en viens ici à mon quatrième point. Nous traquerons les oligarques qui tentent de se cacher ou de vendre leurs avoirs pour échapper aux sanctions. Et en collaboration avec les États membres, nous dresserons l'inventaire de tous les avoirs gelés de la banque centrale russe détenus dans l'Union européenne. Nous devons savoir où ils sont situés et quelle en est la valeur. Ce point est essentiel étant donné l'utilisation éventuelle des avoirs publics russes pour financer la reconstruction de l'Ukraine.

Enfin, nous travaillons en étroite collaboration avec les États membres, les opérateurs et les pays partenaires pour lutter contre le contournement. Notre envoyé spécial David O'Sullivan noue des contacts avec les pays tiers afin de garantir la mise en œuvre stricte des sanctions et de prévenir les contournements. Et la semaine prochaine, nous organiserons un forum des coordinateurs des sanctions, qui réunira nos partenaires internationaux et les États membres, afin de renforcer les efforts en matière d'exécution. Ensemble, nous augmentons la pression sur la Russie. J'invite les États membres à adopter rapidement ce nouveau train de sanctions. Notre objectif est de mettre en place, avec nos partenaires du G7, de nouvelles sanctions importantes d'ici au 24 février, un an jour pour jour après le lancement par Poutine de sa guerre impériale.

Détails

Date de publication
15 février 2023
Auteur
Représentation au Luxembourg