Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation au Luxembourg
Déclaration7 décembre 2022Représentation au Luxembourg

Déclaration à la presse de la présidente von der Leyen à propos de la neuvième série de sanctions contre la Russie

Les huit paquets de sanctions que nous avons adoptés jusqu'à présent frappent déjà durement le pays. Et aujourd'hui, nous augmentons la pression sur la Russie, grâce à un neuvième paquet de sanctions.

Joint statement by Ursula von der Leyen, President of the European Commission and Josep Borrell Fontelles, Vice-President of the European Commission, on a new package of restrictive measures against Russia

La Russie continue de causer mort et dévastation en Ukraine. Elle cible délibérément des civils et des infrastructures civiles, et cherche à paralyser le pays aux premiers jours de l'hiver.

Nous sommes aux côtés de l'Ukraine et nous faisons payer à la Russie sa cruauté.

Les huit paquets de sanctions que nous avons adoptés jusqu'à présent frappent déjà durement le pays.

Et aujourd'hui, nous augmentons la pression sur la Russie, grâce à un neuvième paquet de sanctions.

Premièrement, nous proposons d'ajouter près de 200 individus et entités à notre liste de sanctions. Nous incluons les forces armées russes, ainsi que des officiers, des entreprises de l'industrie de la défense, des membres de la Douma et du conseil de la Fédération, des ministres, des gouverneurs et des partis politiques, entre autres. Cette liste comprend des personnes clés, responsables des frappes de missiles russes brutales et délibérées à l'encontre des civils, de l'enlèvement d'enfants Ukrainiens emmenés en Russie, et des vols de produits agricoles ukrainiens.

Deuxièmement, nous proposons d'introduire des sanctions contre trois nouvelles banques russes, dont une interdiction totale de transactions à l'encontre de la Banque régionale de développement russe pour paralyser encore davantage la machine financière de Poutine.

Troisièmement, nous voulons également imposer de nouveaux contrôles et de nouvelles restrictions à l'exportation, particulièrement pour les biens à double usage. Ceux-ci incluent des substances chimiques essentielles, des agents neurotoxiques, des composants électroniques et informatiques qui pourraient être utilisés au service de la machine de guerre russe.

Quatrièmement, nous allons couper l'accès de la Russie à toutes sortes de drones et de véhicules aériens sans équipage. Nous proposons d'interdire l'exportation directe de drones vers la Russie ainsi que l'exportation vers tout pays tiers, tel que l'Iran, susceptible de fournir des drones à la Russie.

Nous nous attaquerons aussi à la machine de propagande russe en suspendant quatre nouvelles chaînes ainsi que d'autres plateformes de distribution.

Et nous proposons des mesures économiques supplémentaires contre le secteur énergétique et minier russe, y compris l'interdiction de nouveaux investissements miniers en Russie.

Ce paquet vient s'ajouter à l'embargo total de l'UE sur les importations de pétrole russe transporté par voie maritime, qui est entré en vigueur cette semaine. Il s'ajoute aussi au plafonnement mondial du prix du pétrole convenu par le G7.

La coopération internationale contre la guerre menée par la Russie n'a jamais été aussi étroite. 

Nous demeurons unis, et fermes.

Détails

Date de publication
7 décembre 2022
Auteur
Représentation au Luxembourg