Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation au Luxembourg
Article d’actualité23 mai 2022Représentation au Luxembourg

Protection des transports de l'UE en temps de crise: la Commission adopte un plan d'urgence pour les transports

Coronavirus - Estonia

La Commission a adopté aujourd'hui un plan d'urgence pour les transports afin de renforcer la résilience des transports de l'UE en temps de crise. Le plan tire les enseignements de la pandémie de COVID-19 et tient compte des défis auxquels le secteur des transports de l'UE est confronté depuis le début de l'agression militaire de la Russie contre l'Ukraine. Ces deux crises ont eu de graves répercussions sur le transport de marchandises et de personnes, mais la résilience de ce secteur et l'amélioration de la coordination entre les États membres ont été décisives pour permettre à l'UE de relever ces défis.

Adina Vălean, commissaire chargée des transports, a déclaré: 

«Les temps éprouvants et compliqués que nous traversons actuellement nous rappellent l'importance du secteur des transports de l'UE et la nécessité de renforcer notre préparation et notre résilience. La pandémie de COVID-19 n'a pas été la première crise à rejaillir sur le secteur des transports, et l'invasion illégale de l'Ukraine par la Russie nous montre qu'elle ne sera certainement pas la dernière. C'est pourquoi nous devons être prêts. Le plan d'urgence présenté aujourd'hui, fondé notamment sur les enseignements tirés de la pandémie de COVID-19 et les initiatives prises à cette occasion, crée un cadre solide pour un secteur des transports de l'UE résistant aux crises et résilient. Je suis fermement convaincue que ce plan sera un vecteur essentiel de la résilience des transports, bon nombre de ses outils ayant déjàjoué un rôle essentiel dans le soutien à l'Ukraine, parmi lesquels les corridors de solidarité UE-Ukraine, qui aident désormais l'Ukraine à exporter ses céréales.»

10 actions pour tirer les enseignements des crises récentes

Le plan propose une boîte à outils composée de 10 actions destinées à guider l'UE et ses États membres lorsqu'ils instaurent des mesures d'urgence pour répondre à une crise. Il insiste, par exemple, sur la nécessité de veiller à une connectivité minimale et à la protection des passagers, de renforcer la résilience contre les cyberattaques et de procéder à des tests de résilience. Il souligne également la pertinence des principes régissant les voies réservées, qui permettent au fret routier de traverser les frontières en moins de 15 minutes, et renforce le rôle du réseau de points de contact au sein des autorités nationales chargées des transports.Ces deux aspects se sont révélés essentiels pendant la pandémie de COVID-19, ainsi que dans la crise actuelle provoquée par l'agression de la Russie contre l'Ukraine.

Les 10 domaines d'action sont les suivants:

  1. Adapter la législation de l'UE dans le domaine des transports aux situations de crise
  2. Assurer un soutien adéquat au secteur des transports
  3. Garantir la libre circulation des marchandises, des services et des personnes
  4. Gérer les flux de réfugiés et rapatrier les passagers et les travailleurs du secteur des transports bloqués
  5. Assurer une connectivité minimale des transports et la protection des passagers
  6. Partage d'informations sur les transports
  7. Renforcer la coordination de la politique des transports
  8. Renforcer la cybersécurité
  9. Tests d'urgence dans le secteur des transports
  10. Coopération avec les partenaires internationaux

L'un des principaux enseignements de la pandémie réside dans l'importance que revêt la coordination des mesures de réaction aux crises afin d'éviter, par exemple, que les camions, leurs conducteurs et les biens de première nécessité ne se retrouvent bloqués aux frontières, comme cela s'est produit durant les premiers jours de la pandémie. Le plan d'urgence pour les transports prévoit des principes directeurs garantissant que les mesures de réaction aux crises sont proportionnées, transparentes, non discriminatoires, conformes aux traités de l'UE et de nature à préserver le bon fonctionnement du marché unique.

Prochaines étapes

La Commission et les États membres utiliseront ce plan d'urgence pour relever les défis actuels auxquels est confronté le secteur des transports. La Commission soutiendra les États membres et pilotera le processus de préparation aux crises en coopération avec les agences de l'UE, en coordonnant le réseau des points de contact nationaux pour les transports et en menant des discussions régulières avec les parties prenantes et les partenaires internationaux. Pour relever les défis immédiats et faire en sorte que l'Ukraine puisse exporter des céréales, mais aussi importer ce dont elle a besoin, depuis l'aide humanitaire jusqu'aux produits d'alimentation animale et aux engrais, la Commission coordonnera le réseau de points de contact «Corridors de solidarité» et la plateforme de mise en relation «Corridors de solidarité».

Contexte

L'initiative présentée aujourd'hui fait suite à une demande du Conseil invitant la Commission à élaborer un plan d'urgence pour le secteur européen des transports en cas de pandémie et d'autres crises majeures. Elle répond à l'un des engagements pris par la Commission dans le cadre de la stratégie de mobilité durable et intelligente et a été élaborée en coopération avec les autorités des États membres et les représentants du secteur. 

Pour en savoir plus

Actualités sur le site web MOVE 

Un plan d'urgence pour les transports (PDF)  

La Commission européenne propose de créer des corridors de solidarité pour aider l'Ukraine à exporter ses produits agricoles

Détails

Date de publication
23 mai 2022
Auteur
Représentation au Luxembourg